Des nouvelles du projet de Vélobus

Blog

Le projet de Vélobus (initié en 2019 par feu Guillaume Rossier, ex-Président du MIPS-Lab) rebondit!!!

Les porteurs de projet initiaux, à savoir le MIPS-Lab donc, représenté par E. Normandin, Envie Pau, représenté par S. Blanche et l’AVPS, représenté par S. Deloustal, se sont rapprochés de nouveaux partenaires (Cadmea, représenté par Q. Plisson et Ecosunriders représenté par B. Cauquil) et ont ainsi réussi à donner un nouveau souffle à ce projet ambitieux et d’avenir.

De quoi s’agissait-il déjà ?!

Il s’agit de créer un véhicule collectif, du genre mini-bus, mu par le pédalage de ses occupants, assistés pour cela par une motorisation hybride (faite de moteurs standards dans les roues du vélobus d’une part et de générateurs universels), à l’image des vélos déjà conçus par Bernard Cauquil pour ses voyages dans le cadre du Suntour (voir les photos ci-dessous).

Julie en train d’essayer un de vélos de Bernard
Le futur vélobus dans une version 1.0

Où en est-on aujourd’hui ?

L’année 2022 aura été marqué par de grandes avancées concernant ce projet !

En effet, soutenu par l’ADEME dans un premier temps, et notamment dans le cadre de l’Extrème défi, les porteurs de projet ont pu approfondir et affiner leur réflexion et leur projet, et le présenter à Saint-Etienne début décembre, dans le cadre du 1er salon des véhicules intermédiaires (voir ci-dessous la photo des véhicules concurrents/coopérents) où notre équipe a reçu elle le prix MAIF de 10000€ pour récompenser les efforts de recherche effectués et permettre d’entrevoir une suite et notamment une mise en oeuvre concrète du projet.

le Vhélio au milieu, vainqueur du 1er prix ADEME

Quelle est la suite maintenant ?

Pour donner vie au projet, l’aide financière de la MAIF devrait permettre de motiver d’autres financeurs, notamment public, à participer et soutenir le projet; et de procéder aux premières dépenses.

Une conférence sera organisée courant février de façon à présenter le projet en détail, et à solliciter la participation (opérationnelle et financière) des acteurs intéressés par le projet.

Le Vélobus, tel qu’imaginé par l’équipe ayant travaillé sur le projet, est un véhicule qui serait principalement dédié au transport d’enfants, sur les trajets domicile/école, ou les trajets centre-de-loisirs/activités extérieures. Il serait complètement libre de droit, de façon à en permettre l’essaimage et la diffusion au niveau national, voire international – permettant ainsi également son amélioration par d’autres ingénieurs ou concepteurs, selon le principe même de l’open-source. Et il a pour objectif de contribuer à la réduction des déplacements effectués en véhicule automobile, qu’il soit électrique ou thermique – sachant que  l’avantage du premier sur le second n’est pas aussi flagrant que ce que l’on pourrait croire d’une part; et que les inconvénients du tout-automobile ne sont pas que liés à l’emprunte carbone directe des véhicules, mais aussi à leur impact global sur notre mode de vie, via les besoins annexes que ce modèle engendre : besoins de route asphaltée, besoin de parkings nombreux, besoin d’aller vite, besoin d’aller loin, etc…

Que faire pour aider ?

Si ce projet vous intéresse, vous parle, vous motive, n’hésitez pas à prendre contact avec Serge, de l’AVPS, par mail de préférence, qui vous informera sur l’avancement du projet et les façons d’y contribuer!

La suite en février donc, avec la conférence des financeurs!

Article publié le 16/12/2022

© 2023 - designed by Studio Khi